La situation des langues au Maroc. Description linguistique et constitution de lexiques

Colloque international 

La situation des langues au Maroc. Description linguistique et constitution de lexiques

Fès 15 novembre 2011, Taza 16-17 novembre 2011

Colloque international organisé par la Faculté des Sciences Humaines Dhar El Mehraz de Fès en marge du colloque : hommage au lexicologue feu le Professeur Abdelaziz Mdibeh (1943-1998).

Afin de répondre au vœu du précédent colloque (Chaouen, « Langue et identité chez les Jbala–Ghmara », 4-7 mai 2011) une équipe interuniversitaire et internationale a été formée en marge du colloque international « La situation des langues au Maroc. Description linguistique et constitution de lexiques », organisé par la Faculté des Sciences Humaines Dhar El Mehraz de Fès, à Fès et Taza.

Elle se propose d’entreprendre une étude sur les parlers des populations de montagne du Nord-Ouest marocain.

Son noyau est constitué de : Allati Abdelaziz (Tétouan),  Ater Mohammed (Tétouan), Benabbou Mostafa (Oujda), Brigui Fouad (Fès), Caubet Dominique (Paris INALCO/Rabat CJB), Angeles Vicente (Zaragoza, Espagne), Vignet-Zunz Jacques/Jawhar (Aix-en-Provence IREMAM/Rabat). D’autres enseignants-chercheurs de Fès et de Taza, ainsi que des étudiants de master et de doctorat, se sont associés au projet.

De ses conclusions, il ressort notamment :

  •  Que par « populations de montagne du Nord-Ouest marocain » il fallait entendre celles du Rif occidental et central, et qu’ainsi elles ne se limitaient pas à celles connues sous l’ethnonyme « Jbala », mais comprenaient également les Ghmara et les Senhaja qui les bordent, au nord jusqu’à la mer, et à l’est jusqu’aux confins du Rif proprement amazighophone.
  •  Que pour mieux les connaître, il fallait d’abord décrire ces parlers dans leur variété, et que le moyen le plus approprié consistait en enquêtes menées par des étudiants en master ou thèse doctorale, originaires de la région, sous la direction d’un universitaire confirmé.
  • Qu’une telle étude se situait dans le cadre plus large de la promotion du patrimoine linguistique, culturel et social marocain ainsi que du rôle qu’il joue en matière de connaissance du territoire et de son développement.

Consultez le programme.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *